« Nous répondons présents lorsque l’on a besoin de nous. »

Roger Siegenthaler, responsable du département Production de la Saline de Schweizerhalle, décrit son quotidien professionnel durant la crise du coronavirus et donne un aperçu de la manière dont les Salines Suisses assurent l’approvisionnement en sel également en cette période de crise.

La situation tout autour du coronavirus exige beaucoup des entreprises. Quel est l’impact de la situation sur les Salines Suisses ?

Parallèlement à la charge de travail plus importante qui pèse sur nos collaborateurs du fait de la crise, nous enregistrons ces dernières semaines une augmentation considérable de la demande en sel de cuisine. Nous avons notamment reçu des commandes en réputé JuraSel enrichi d’iode et de fluor huit à dix fois supérieures à la normale.

Avez-vous dû de ce fait procéder à des adaptations de la production ?

Nous avons dû adapter la planification de notre personnel et passer à un travail en équipes pour couvrir rapidement les besoins accrus de notre clientèle. En temps normal, nos lignes d’emballage sont conçues pour un travail journalier de respectivement huit heures. Nous avons instauré une permanence par équipes il y a trois semaines. Cela signifie que nous produisons actuellement durant 16 heures, y compris les week-ends. De plus, nous ignorions dans quelle mesure le virus affecterait nos effectifs. Par conséquent, à titre préventif, nous avons procédé à plusieurs remaniements internes et immédiatement formé des collaborateurs afin de pouvoir faire face à d’éventuelles absences.

Quelles démarches bureaucratiques avez-vous dû réaliser à cet effet ?

Pour le travail du dimanche, nous avons dû demander au canton une autorisation que nous avons obtenue toutefois sans problème compte tenu de la situation exceptionnelle.

Combien de tonnes de sel de cuisine livrez-vous chaque jour ?

Normalement, nous livrons 300 tonnes de sel de cuisine par jour. Toutefois, ce volume est passé, par jour, à environ 140 tonnes de plus qu’en temps normal au cours des dernières semaines. Ce volume devrait cependant tout naturellement revenir à l’équilibre durant les semaines ou mois à venir ; en effet, nous estimons que les clients consommeront alors dans un premier temps les réserves achetées.

Disposez-vous d’une flexibilité suffisante au niveau du personnel pour garantir l’approvisionnement en sel également en temps de crise ?

Les Salines Suisses ont pour mandat d’approvisionner sûrement toute la Suisse en sel – quelle que soit la situation. Cela est uniquement possible grâce à l’engagement de nos collaborateurs. Nous travaillons selon la devise : « Nous répondons présents lorsque l’on a besoin de nous. » Nombre de nos collaborateurs ont par exemple reporté leurs vacances ; nous sommes donc suffisamment flexibles et agiles pour répondre en toute fiabilité également à cette demande considérablement élevée.

Partager cet article sur :

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Membre de la direction,
Responsable du développement des champs de forage

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

Articles connexes

«Nous avons besoin d’une planification sûre pour l’approvisionnement en sel»
30.06.2020