Comment les Salines Suisses agissent-elles face à la crise ?

La crise du coronavirus a engendré une augmentation de la demande en sel de cuisine. Marcel Plattner, développeur commercial du segment Sel de cuisine des Salines Suisses, expose les effets de la crise sur le commerce de détail et la réponse apportée à ce défi.

Ces jours, les étagères vides des commerces font partie de notre quotidien. Qu’en est-il du sel de cuisine des Salines Suisses ?

Le sel de cuisine conditionné dans de petits emballages, qu’il s’agisse du JuraSel ou du Sel des Alpes, a été en partie touché. Les premiers jours, tous les partenaires de la chaîne de livraison ont dû s’adapter à des circonstances inédites et sans précédent – de la production aux étagères des commerces.

Comment la collaboration avec les détaillants, par exemple Coop ou Migros, se présente-t-elle ?

Les dernières semaines ont été très intenses. Nous sommes chaque jour en contact avec nos clients. Cela nous a permis de réagir rapidement. Sur certains sites, les ventes ont par moment plus que quadruplé. Les détaillants ont dû réagir et nous ont passé des commandes plus volumineuses. Nous avons toutefois bien maîtrisé la situation grâce à un passage rapide au travail en deux équipes dans notre production, ainsi qu’à une synchronisation continue en interne avec la Supply-Chain et en externe avec nos clients.

Pourrez-vous satisfaire la demande accrue du commerce en sel de cuisine ou sel régénérant également durant les prochains mois ?

Nous considérons que la demande se normalisera à nouveau au cours des semaines à venir. En tant que fournisseur attitré du marché suisse, mais aussi compte tenu de notre rôle dans le domaine du service hivernal, nous sommes préparés aux fortes fluctuations des ventes tant au niveau des techniques de production que de la logistique. Nos capacités de stockage nous permettent d’assurer l’approvisionnement également durant les prochains mois. La situation actuelle montre précisément à quel point il importe que nous disposions d’une production indigène de sel et ne dépendions pas de l’étranger.

Devrons-nous payer plus pour le sel à l’avenir ?

Non, le prix du sel n’augmentera pas ! C’est un avantage de notre position sur le marché. Au nom de tous les cantons, nous avons pour mission d’approvisionner la Suisse. Nous assumons cette responsabilité sans majorer nos prix également en périodes d’augmentation de la demande.

Partager cet article sur :

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Membre de la direction,
Responsable du développement des champs de forage

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

Articles connexes

18 fois protection de la nature et du paysage
29.04.2020