Visites des Salines Suisses: « J’aimerais qu’un maximum de personnes connaissent les Salines Suisses ! »

De quoi s’occupe donc le département Tourisme des Salines Suisses ? La responsable du service, Gabriela Iadarola, nous raconte son quotidien et nous explique la passion qu’elle voue actuellement au sel.

Gabriela Iadarola, responsable d' une equipe dans le département Marketing.

« Ce qui me plaît le plus dans mon travail, c’est de côtoyer chaque jour des personnes de bonne humeur » affirme Gabriela Iadarola. Elle est la responsable d’ une equipe dans le département Marketing, vente et tourisme des Salines Suisses. À Schweizerhalle, en collaboration avec une équipe de 18 personnes, elle veille à ce que les visiteurs et visiteuses aient un aperçu passionnant du monde du sel et de l’entreprise lors de leurs visites des salines de Schweizerhalle et de Riburg ou du musée « Die Salzkammer ». 15 personnes du team travaillent à temps partiel comme guides touristiques ou dans le magasin de sel.

Alors que l’organisation des visites occupe une grande partie du temps de travail de Gabriela Iadarola, les Salines Suisses organisent également quelques expositions ou des événements internes pour des entreprises sur place. « De telles demandes nous parviennent également. Il s’agit alors de coordonner la planification du personnel en fonction des autres événements et visites prévus » précise Gabriela Iadarola, qui apprécie beaucoup la variété des tâches à accomplir.

Les Salines Suisses peuvent par ailleurs également mettre des objets d’exposition sur le thème du sel à disposition des musées. Actuellement, des trépans de forage et des carottes de sondage sont par exemple à découvrir dans le cadre d’une exposition au Diorama d’Einsiedeln.

Responsable des visites
Gabriela Iadarola a commencé ses activités aux Salines Suisses comme guide il y a douze ans et y a ensuite rempli diverses fonctions.  « Le sel m’a fascinée dès le départ. Il s’agit en fait d’un des seuls trésors que renferme le sol helvétique. Le plus beau compliment m’a été adressé par un visiteur : il avait remarqué à quel point la flamme du sel brûlait en moi » se souvient Gabriela Iadarola. Elle est donc à chaque fois ravie lorsqu’un groupe de visiteurs lui fait part de son enthousiasme.

« Ce qui me marque le plus, c’est lorsque nos visiteurs se retrouvent médusés devant les montagnes de sel qui se trouvent dans le Saldome » nous explique-t-elle. Pour que de tels moments deviennent réalité, il est important que Gabriela Iadarola et son équipe gardent toujours l’œil sur tout. Ce n’est qu’à cette condition qu’une visite se déroule comme elle se doit. « Nous marchons sur un fil. Il est important que la bonne personne se trouve au bon endroit au bon moment afin que chacun puisse vivre une expérience inoubliable » nous résume-t-elle.

Visites pour classes d’écoles et associations
Cela signifie que Gabriela Iadarola doit répartir les 15 guides touristiques de façon idéale en fonction des visites réservées et organiser des tours adaptés à chaque groupe. « Il est très important pour nous de proposer à chacun et chacune de nos visiteurs et visiteuses un circuit sur mesure » nous explique-t-elle.

Les salines ont adapté leur offre de visites afin de proposer un programme passionnant aussi bien pour les familles que pour les couples ou les personnes seules. Depuis peu, il est également possible de réserver des visites des salines pour des petits groupes ou des personnes individuelles et même des visites spontanées.

La période entre mai et octobre est la plus chargée pour le département. Au printemps, de nombreuses classes d’écoliers visitent la saline et lancent la saison. « En automne, nous accueillons de nombreux clubs et associations qui organisent une excursion dans nos murs » raconte Gabriela Iadarola.

Pendant et après la crise sanitaire
Pendant l’année et demie qui vient de s’écouler, la situation était différente. « Nous avons été fortement impactés par les restrictions dues au coronavirus » regrette Gabriela Iadarola. Les guides touristiques en particulier ont dû bien s’organiser en raison des annulations de dernière minute, de la suspension temporaire des visites et des nombreux changements. « La sécurité de nos visiteurs et de notre personnel est évidemment prioritaire. Nous avons simplement dû rester flexibles tout en espérant que la crise soit bientôt derrière nous ».

Gabriela Iadarola est d’autant plus heureuse que les visites des salines de Schweizerhalle, Riburg et Bex puissent aujourd’hui à nouveau se dérouler régulièrement. En effet, son désir le plus cher est qu’un maximum de personnes fassent connaissance avec les Salines Suisses. « Le sel est omniprésent. Il est utilisé pour la fabrication, il se trouve dans presque tous les objets de la vie quotidienne », précise Gabriela Iadarola. Une raison de plus de découvrir un jour le sel et ses sites de production.

Une visite individuelle dans le monde passionnant du sel vous intéresse-t-elle ? Réservez ici en ligne la date de votre visite.

Partager cet article sur :

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Articles connexes

Une « station-service de sel » pour l’approvisionnement hivernal