Revalorisation de l’ancienne carrière « Chlosterchöpfli » de Muttenz

La carrière « Chlosterchöpfli » offre un habitat naturel à de nombreuses espèces animales et végétales. Grâce aux diverses mesures prises par la commune bourgeoise de Muttenz, cette zone bénéficie désormais d’une revalorisation globale. Le projet est soutenu financièrement par le fonds pour la nature « Salzgut » des Salines Suisses.
Des nichoirs ont été installés dans la paroi rocheuse pour les oiseaux qui nichent dans les falaises.
L’ancienne carrière « Chlosterchöpfli », située au sud de la commune de Muttenz, présente une diversité exceptionnelle d’espèces végétales et animales. Cette zone d’environ un hectare comprend des éboulis calcaires, des prairies maigres, des pelouses semi-arides, des orchidées, des débuts de chênaie pubescente ainsi que deux plans d’eau de reproduction pour les amphibiens. Une mosaïque d’habitats précieux et importants pour les plantes et les animaux. Cependant, parallèlement à la diversité des espèces végétales et aux animaux à protéger tels que l’Oedipodinae et le Némusien ou l’Ariane, d’innombrables buissons se sont développés dans cette zone. Ces derniers, ainsi que des arbres de grande taille qui font de l’ombre à la paroi rocheuse ont entraîné une dégradation des conditions d’habitat de diverses espèces animales et végétales particulières.
Aides à la nidification das les rocheuses.

Aides à la nidification et dégagement des parois rocheuses

« Aussi la commune bourgeoise de Muttenz a-t-elle décidé de préserver le site en procédant à une revalorisation ciblée et de promouvoir particulièrement une série d’espèces cibles », déclare le responsable de projet Felix Berchten de Hintermann & Weber AG. À la demande de la commune bourgeoise, il a élaboré un concept pour la revalorisation du site. Le projet a reçu le soutien financier du fonds pour la nature « Salzgut », qui est un élément important de la stratégie de développement durable des Salines Suisses.

« Les mesures planifiées sont axées sur le dégagement des parois rocheuses et le débroussaillement des éboulis. La création d’un bois clairsemé ainsi que la mise en place d’aides à la nidification et de petites structures sont également prévues », explique Felix Berchten.

Les étapes prévues en 2022

Différentes mesures ont déjà été mises en œuvre en 2021. De nombreux buissons ont été arrachés ce qui a amélioré l’ensoleillement des éboulis calcaires puis ont contribué à la croissance de plantes herbacées rares. Des nichoirs ont été installés dans la paroi rocheuse pour les oiseaux qui nichent dans les falaises. « Nous espérons que ces nichoirs seront occupés au cours de l’année et que nous pourrons observer des oiseaux en train de couver très prochainement », déclare Felix Berchten.

Des mesures supplémentaires sont déjà planifiées pour l’année en cours. La diversité de la végétation herbacée de certaines zones ciblées doit être accrue par le semis de semences collectées dans des zones d’habitat proches. L’information de la population est un sujet qui tient également à cœur de la commune bourgeoise, du garde forestier et de Felix Berchten. Dans cette zone, il existe deux ou trois foyers fixes très appréciés autour desquels on retrouve souvent des déchets. « C’est pourquoi, des mesures de sensibilisation des visiteuses et visiteurs sont prévues », souligne Felix Berchten.

Partager cet article sur :

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Articles connexes

« Fassbare Natur » : le projet de plantes en fûts lancé par « natürlich Möhlin » contribue à la biodiversité