logo-nsp-bigger

Nouveaux conteneurs-silos pour un transport durable du sel

Au total, 68 nouveaux conteneurs-silos de TCNA assurent cette année un transport efficace du sel en Suisse. Testés dès l’été, les conteneurs-silos sont désormais prêts à assurer le transport du sel de déneigement, se traduisant par une économie de CO2 de plus de 20%.

Les 100 wagons Ucs utilisés jusqu'à présent ont pris de l'âge et devaient être remplacés.
Désormais, les salines suisses utilisent 68 nouveaux conteneurs-silos de TCNA.

Si vous voyagez en Suisse en train, vous avez peut-être déjà aperçu de longues chaînes de train chargées de grandes bennes en forme de champignon. Plus de 100 de ces wagons-silos à deux essieux et à vidange pneumatique, appelés « wagons Ucs », étaient utilisés par les Salines Suisses, principalement pour le transport de sel de déneigement ou à dégeler.

 

Testés par une chaleur de 30°

Pour que les communes suisses ne soient pas prises au dépourvu en cas d’arrivée prématurée de l’hiver, la livraison du sel de déneigement commence toujours dès l’été. Lors du « remplissage estival » de cette année, il est rapidement apparu que les wagons Ucs devaient être remplacés. Les Salines Suisses ont donc décidé de tester en profondeur l’adéquation de nouveaux « silos de transport combiné non accompagné » (silos de TCNA).

 Nicole Voirol, Responsable Transports, était chargée de la transition avec le partenaire de transport et de transbordement : « Tester et introduire une nouvelle technologie pour l’hiver par plus de 30° et sous un soleil radieux, c’est très particulier. » Les 68 nouveaux conteneurs-silos au total, d’une capacité de 27 tonnes, ont démontré pendant la phase de test qu’ils étaient la bonne solution pour la Suisse. Parallèlement, Nicole Voirol et ses entreprises partenaires ont évalué sur place différents centres de transbordement supplémentaires.

 En conséquence, il a été décidé de créer de nouvelles gares de transbordement à Berne et Rothenburg, qui viendront à l’avenir compléter les points nodaux existants à Gossau, St-Gall Winkeln, Landquart, Chavornay et Genève. Deux nouveaux chariots élévateurs à pinces (de type Reachstacker) ont en outre été achetés pour les gares de Berne et de Rothenburg. Leur surnom de « Popeye » ne relève pas du hasard : avec les deux chariots élévateurs à pinces, qui peuvent transporter des conteneurs d’un poids allant jusqu’à 38 tonnes, le chargement des conteneurs-silos est nettement plus efficace.

Deux nouveaux reachstackers (chariots élévateurs à pinces) aux gares de Berne et de Rothenburg permettent de charger plus efficacement les nouveaux conteneurs.

Effort d’équipe pour un transbordement plus durable du sel de déneigement

Le transbordement du sel de déneigement implique les acteurs les plus divers : outre les trains de CFF Cargo, diverses entreprises de transport locales sont disponibles avec leurs camions pour livrer le sel aux clients tels que les Offices cantonaux des ponts et chaussées, les cantons et les communes sans raccordement ferroviaire. Tous sont interdépendants.

« Pendant la phase de test qui a duré plusieurs mois, nous avons dû adapter toute l’infrastructure pour le transbordement des conteneurs-silos », explique Nicole Voirol. Il n’y avait pas suffisamment de conteneurs-silos disponibles sur chaque site dès le départ. Les entreprises de transport impliquées ont dû être équipées et dotées de châssis adaptés. L’idée de solidarité visant à mettre du sel à dégeler à la disposition de l’ensemble des Suissesses et des Suisses a également été mise en pratique lors du passage aux nouveaux conteneurs-silos.

« Là où l’équipement manquait, on s’est aidé dans un esprit de solidarité. Au nom des Salines Suisses, un grand merci pour la collaboration sans faille à notre entreprise partenaire CFF Cargo et aux nombreuses sociétés de transport régionales impliquées. »

La nature en profite également : les nouveaux conteneurs-silos en TCNA sont nettement plus efficaces que leurs prédécesseurs et permettent donc un transfert cohérent vers le transport ferroviaire, plus écologique. Les émissions de CO2 des Salines Suisses peuvent ainsi être réduites de plus de 20%. À moyen ou long termes, l’ensemble du transport du sel à dégeler devrait être assuré par des systèmes de propulsion écologiques à l’hydrogène ou à l’électricité.

Partager cet article sur :

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

CEO

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Articles connexes