«Monsieur Plattner, quelle quantité de sel les Salines Suisses exportent-elles?»

Marcel Plattner, développeur commercial du segment Sel de cuisine des Salines Suisses, explique la quantité de sel que les Salines Suisses exportent réellement et pourquoi l’approvisionnement en sel national est toujours prioritaire.

On reproche régulièrement aux Salines Suisses d’exporter le sel indigène dans des pays étrangers. Est-ce vraiment le cas?

Oui, mais seulement en quantités réduites. Les Salines Suisses exportent exclusivement une petite quantité de spécialités de sel de cuisine, par exemple notre Sel des Alpes. Nous collaborons par ailleurs avec nos partenaires européens des pays limitrophes pour nous entraider dans des situations particulières telles que des périodes d’arrêt d’installations pour des raisons de révisions ou des pénuries de sel au niveau européen.

Combien de sel les Salines Suisses exportent-elles?

Nos exportations de spécialités de sel de cuisine se montent au maximum à 150 à 200 tonnes par an. Cela représente environ 0,025 à 0,033 % de la production totale.

Les Salines Suisses ont pour mission d’assurer l’approvisionnement en sel de la Suisse dans n’importe quelle situation. Le ravitaillement indigène est donc notre priorité. L’entraide mutuelle entre les salines européennes se justifie toujours par des circonstances particulières. Il peut par exemple s’agir d’interruptions de la production dues à des problèmes techniques ou de situations météorologiques extraordinaires.

Quels produits les Salines Suisses exportent-elles?

Nous exportons essentiellement notre «Sel des Alpes» particulièrement apprécié dans des pays lointains, ainsi que quelques produits de bien-être de notre saline vaudoise de Bex.

Dans quels pays le sel suisse est-il exporté et pourquoi les Salines Suisses exportent-elles du sel à l’étranger?

Nous approvisionnons les marchés d’exportation américain (USA) et chinois avec nos sels gourmet. Les sels gourmet suisses contribuent à la diversité de l’offre du marché du sel mondial. À cela s’ajoutent des livraisons équilibrées entre salines européennes, c’est-à-dire des importations et des exportations d’assistance mutuelle.

Doit-on également importer du sel pour garantir l’approvisionnement de la Suisse ? Et si oui, pourquoi et en quelles quantités ?

Les Salines Suisses garantissent l’approvisionnement de la Suisse en sel indigène. En cas de pénuries temporaires, des importations européennes permettent de compenser les manques. Des spécialités de sel telles que du sel marin sont importées depuis la nuit des temps.

Partager cet article sur :

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Membre de la direction,
Responsable du développement des champs de forage

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

Articles connexes

«Monsieur Berger, pourquoi le sel à dégeler se vend-il aussi en été ?»
16.09.2020