Les granges – de petits bijoux pour une nature diversifiée

Les randonneurs ou cyclistes ont certainement déjà repéré cette grange restaurée dans les règles de l’art, proche de la rivière ‘Vordere Frenke’ dans le Waldenburgertal (BL), à la frontière entre Bubendorf et Ramlinsburg. Entourée de champs, de prés et de forêts, la grange rénovée avec le soutien du fonds pour la nature « Salzgut » n’est pas seulement une délicieuse bâtisse qui se fond dans le paysage. C’est surtout un lieu de niches écologiques pour notre faune locale et un espace de vie pour une grande variété d’espèces animales.
La ruine qui se tenait là encore récemment et menaçait de s’effondrer n’a certainement pas échappé aux observateurs attentifs. Compte tenu de son état, les associations de protection de la nature des deux communes ont décidé d’entreprendre la restauration de la grange à foin ‘Obertal’ de 2021 à 2022 avec un engagement remarquable en faveur de la nature. Le fonds pour la nature « Salzgut » des Salines Suisses a notablement contribué au soutien de cet ambitieux projet parallèlement à la commission Nature et Paysage de BL. L’inauguration officielle de la grange revalorisée s’est déroulée le vendredi 2 septembre 2022 en présence d’une quarantaine de personnes.
Felscheune auf Wiese mit Bach
La grange ‘Obertal’ restaurée de 2021 à 2022, un relais écologique dans le Waldenburgtal (photo : Andi Wyss).

Les granges, éléments du paysage et relais écologiques importants

Les granges sont non seulement des témoins de l’histoire de l’exploitation des sols, mais aussi et surtout des éléments importants de la mise en réseau écologique. Diverses espèces animales y trouvent un abri, un lieu de repos et un refuge pour élever les petits. Comme les nombreuses granges n’ont plus d’usage agricole, elles tombent en ruine et finissent tôt ou tard par être démolies. La restauration de la grange ‘Obertal’ a inspiré d’autres projets de protection du paysage et de la nature dans notre région.

Diverses mesures de valorisation

Les lourds travaux de remise en état de la grange ont été associés à diverses mesures écologiques de revalorisation de l’habitat de différentes espèces animales. Les branches du frêne qui a dû être abattu ont été empilées entre quatre pieux pour créer un tas de bois mort. Une partie du tronc du frêne a été conservée pour que les abeilles sauvages et d’autres petits animaux puissent coloniser la haute souche de bois mort. La berge adjacente et le talus qui sépare les champs ont été revalorisés par les deux associations de protection de la nature qui y ont planté de petits buissons et arbrisseaux. Des petits refuges ont également été conçus avec les pierres et les branches restantes dans et autour de la grange pour les petits mammifères (comme la belette par ex.) et les reptiles. Des entreprises artisanales locales se sont chargées de la rénovation de la grange. Différents nichoirs ont été installés sous la charpente pour les chouettes effraies et les chauves-souris.

Innenansicht der Feldscheune 'Obertal'
Intérieur de la grange ‘Obertal’ rénovée par des artisans locaux. Des nichoirs sont installés sous la charpente pour la chouette effraie (Photo Doreth Strübin).

Les mesures font leurs preuves

L’inauguration de la grange a attiré un large public dont les nombreux bénévoles qui ont participé à la rénovation, les membres des associations de protection de la nature, les représentants des communes, les artisans ainsi que toutes les personnes intéressées par le projet. Markus Plattner, responsable du projet, a communiqué de nombreuses informations intéressantes sur la planification et l’exécution des mesures, et annoncé que celles-ci portent d’ores et déjà leurs fruits ce qui est particulièrement réjouissant. Le roitelet s’est installé dans un tas de branches et la martre peut être aperçue aux alentours de la grange par exemple. Par ailleurs, des chauves-souris nichent déjà dans les poutres de la charpente ainsi qu’un couple de rougequeue noir depuis cet été.

D’autres photos de ce projet créatif et efficace sont disponibles sur le site internet du fonds pour la nature Salzgut (https://salzgut.ch/unser-fokus/kulturland; projet 20.043)

Personengruppe hinter Steinhaufen rechts neben dem Haus
Le responsable du projet, Markus Plattner, explique aux participants à l’inauguration les étapes de la rénovation et les mesures mises en œuvre. Le tas de pierres au premier plan est l’une des petites structures installées sur le site. (Photo Andi Wyss)

Partager cet article sur :

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Articles connexes

FFLS Pratteln, Bâle-Campagne : de l’énergie, du cœur et une pincée de sel à partager