Le fonds pour la nature «Salzgut» promeut la biodiversité dans plus de 20 communes

Au printemps 2020, le fonds pour la nature «Salzgut» des Salines Suisses a soutenu 18 projets de protection de la nature et du paysage locaux et régionaux. En décembre, le conseil d’experts compétent a adopté 16 nouvelles propositions provenant de plus de 20 communes du nord-ouest de la Suisse et de la région de Bex (VD). Le fonds pour la nature va poursuivre son programme d’encouragement durant l’année en cours.

«Penser national, agir local», variation du fameux credo environnemental, pourrait être la devise du fonds pour la nature «Salzgut». En effet, en tant qu’entreprise active sur tout le territoire suisse, avec le fonds pour la nature, les Salines Suisses soutiennent des projets locaux de protection de la nature et du paysage et de promotion de la biodiversité. Les actions se focalisent sur les communes et les régions dans lesquelles les salines exploitent les réserves de sel indigène.

En décembre 2020, le conseil d’experts du fonds pour la nature «Salzgut» constitué de 8 membres a approuvé 16 nouveaux projets proposés par plus de 20 communes du nord-ouest de la Suisse et la région de Bex (VD), après avoir apporté son soutien à 18 premiers projets environnementaux au printemps 2020. Sur un total de 22 requêtes, 16 projets répondaient parfaitement aux critères d’évaluation suivants : qualité du projet, faisabilité, effets à long terme, bon rapport coût/bénéfice et innovation. Environ la moitié des propositions se limitent à une année. Les autres seront mises en œuvre sur plusieurs années.

Les projets approuvés sont très divers (cf. vue d’ensemble ci-dessous et sur www.salzgut.ch). Ainsi, la revalorisation de l’ancienne carrière Chlosterchöpfli à Muttenz (BL) devrait permettre de créer des espaces de vie pour les oiseaux nichant dans les falaises, les reptiles et les amphibiens. Le projet «Gartenberg – Ensemble dans les champs» veut intégrer activement la population locale de la région de Wölflinswil (AG) dans la production biologique de denrées alimentaires et la sensibiliser aux besoins des espèces animales et végétales rares par des activités éducatives et la création de petits biotopes. Dans le projet «Domaine agro-écologique de Chiètres» à Bex (VD), un verger à hautes tiges va bénéficier d’améliorations écologiques avec divers éléments structurels afin que des espèces typiques des paysages cultivés, comme le lièvre brun et la pie-grièche à dos roux, puissent s’y établir.

Sensibilisation à la biodiversité

Benedikt Schmidt, biologiste et président du conseil d’experts, se réjouit de cette grande diversité : «Tous les projets visent à promouvoir la diversité de la flore et de la faune et contribuent donc à la biodiversité du territoire», nous explique-t-il. « Ce qui nous a particulièrement impressionnés, c’est la grande diversité des idées.»

Les 16 nouveaux projets cherchent notamment à créer de nouveaux espaces de vie pour des espèces menacées ou protégées, favoriser la biodiversité dans les espaces cultivés ou mettre en réseau les zones de reproduction des amphibiens. «Ce qui nous réjouit tout particulièrement, c’est de pouvoir également soutenir des projets d’éducation environnementale. Car la protection de la nature et du paysage se construit également par la sensibilisation de la population à la biodiversité», fait remarquer Benedikt Schmidt. Les promoteurs des projets sont diverses associations locales de protection de la nature et des oiseaux, ainsi que des communes et des bourgeoisies.

Les activités se poursuivent

Avec le fonds pour la nature «Salzgut» créé en 2019, les Salines Suisses veulent remercier, au nom de tous les cantons, les communes et les régions qui rendent possible l’approvisionnement sûr et fiable de toute la Suisse en sel. Les Salines Suisses versent ainsi un franc par tonne de sel produite au fonds pour la nature.

Au total, l’année dernière, ce sont 34 projets qui ont été approuvés dans six secteurs d’activité différents (cf. graphique). Pour leur mise en œuvre, le fonds pour la nature a mis à disposition un montant d’environ CHF 450 000 en 2020, dont près de la moitié a déjà pu être versée. Andreas Bernasconi, responsable du secrétariat «Salzgut», précise : «Ces montants sont investis à bon escient, car les projets approuvés sont de grande qualité et promettent des effets à long terme.»

Sur les 18 projets adoptés au printemps 2020, 7 ont déjà été entièrement mis en œuvre à ce jour. 11 sont encore en cours de réalisation. D’autres projets peuvent être soumis dès à présent soit en ligne sur www.salzgut.ch soit par e-mail à info@salzgut.ch. Le prochain délai de soumission est fixé au 10 mars 2021.

16 nouveaux projets dans 6 secteurs d’activités

Vous trouverez une vue d’ensemble des projets approuvés sur www.salzgut.ch.

Protection de la nature et du paysage

  • Chlosterchöpfli Muttenz (BL): revalorisation de l’ancienne carrière et création d’espaces de vie pour les oiseaux qui nichent dans les falaises, des reptiles et des amphibiens.
  • Réhabilitation du bas-marais de Bodenmatt: des soins continus garantissent la survie à long terme de cet espace de vie rare à Nuglar- St. Pantaleon (SO).
  • Mur en pierres sèches dans la réserve de Burstel: construction d’un mur en pierres sèches près de l’étang de Möhlin (BL) pour servir de refuge et de lieu de nidification, de chasse et d’hibernation aux amphibiens, reptiles, insectes et oiseaux.
  • Flederfreund – Une vallée pour les chauves-souris: pour la sauvegarde d’espèces de chauves-souris protégées. Construction d’abris adéquats dans les communes argoviennes de Wegenstetten, Hellikon, Zuzgen et Zeinigen.

Cours d’eau

  • Gruhalde et Chilmet – Assainissement de zones de reproduction des amphibiens: contribution à la protection du crapaud sonneur à ventre jaune et du crapaud accoucheur, deux espèces menacées, à Gruhalde et Chilmet dans la région de Frick (AG).
  • Forêts claires pour amphibiens: création d’espaces de vie pour les amphibiens qui apprécient la chaleur et la lumière, ainsi que pour des reptiles, des oiseaux et des insectes dans la forêt de Bärschwil (SO).

Paysage rural traditionnel

  • Domaine agro-écologique de Chiètres: promotion de méthodes de culture caractéristiques à Bex (VD) par la mise en place de structures appropriées.
  • Permaculture : biodiversité dans la zone habitée d’Eichmatt: création d’un écosystème varié et stable à l’aide d’une agriculture durable et de la sensibilisation à large échelle du public aux mesures de soutien de la biodiversité à Zuzgen (AG).
  • Gartenberg – Ensemble aux champs: création d’espaces de vie de qualité accompagnée de la culture biologique et solidaire de denrées alimentaires à Wölflinswil dans le Fricktal (AG).
  • Grange pour chouettes effraies et petits mammifères : assainissement d’une grange délabrée à Bubendorf (BL) et aménagement de ses alentours pour créer et conserver un espace de vie pour divers animaux menacés.

Zone d’habitation

  • École Obermatt accueillante pour les reptiles: création de nouveaux espaces de vie pour les reptiles et insectes indigènes au niveau du complexe scolaire Obermatt à Möhlin (AG).

Forêt

  • Fourmis des bois au nord-ouest de la Suisse: mesures sylvicoles en faveur de la fourmi des bois et sensibilisation des exploitants forestiers pour une exploitation mesurée du bois.

Éducation environnementale

  • Expérience climatique à Pratteln: sensibilisation des jeunes aux changements climatiques et au développement durable avec mesures comportementales à adopter.
  • Plus de 100 ans d’histoire de la nature en Argovie: édition spéciale sur le thème «Nature et paysage en Argovie : histoire et responsabilité».
  • Oasis naturelles, maintenant! Motivation de diverses communes des cantons de Bâle-Campagne et d’Argovie à créer des espaces de vie pour promouvoir la biodiversité et à échanger avec d’autres communes intéressées sur une plateforme en ligne.
  • Flore dans les deux Bâle – État des lieux: prélèvement de données sur toutes les espèces de plantes présentes sur tout le territoire des deux demi-cantons de Bâle avec la participation de la population intéressée.

À propos du fonds pour la nature «Salzgut»

Le fonds pour la nature «Salzgut» des Salines Suisses soutient des projets de protection de la nature et du paysage ainsi que de promotion de la biodiversité. Il contribue ainsi à la conservation des ressources naturelles et à la sensibilisation de la population. Le fonds soutient en priorité les projets locaux de communes dans lesquelles les Salines Suisses extraient du sel. Avec le fonds pour la nature «Salzgut», les Salines Suisses veulent remercier, au nom de tous les cantons, les communes et les régions qui rendent possible l’approvisionnement sûr et fiable de toute la Suisse en sel.

Partager cet article sur :

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Facebook

Twitter

Articles connexes

« Monsieur Savary, pourquoi les Salines Suisses vendent-elles également du sel à dégeler en été »
23.11.2021
Les Salines Suisses se préparent activement à l’arrivée de l’hiver
11.11.2021