Le Fonds pour la nature « Salzgut » : plus d’un million de francs suisses pour la biodiversité

Soutenir des projets locaux et régionaux de protection de la nature et du paysage – telle est la mission du Fonds pour la nature « Salzgut » des Salines Suisses. Fin avril 2022, le Conseil des experts de ce fonds a approuvé sept nouvelles soumissions de projets provenant des cantons de Bâle-Campagne, d’Argovie, de Soleure et de Vaud. Depuis sa création fin 2019, « Salzgut » a ainsi soutenu 55 projets avec 1,2 million de francs suisses.
Region Wasserfallen
Region Wasserfallen
La biodiversité en Suisse est toujours sous pression. Certes, les efforts visant à promouvoir la diversité des espèces végétales et animales et de leurs habitats sont de plus en plus nombreux. Mais malgré cette prise de conscience croissante et l’engagement des organisations de protection de la nature et des particuliers, il reste encore beaucoup à faire. « C’est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir soutenir financièrement les activités des acteurs grâce à notre Fonds pour la nature « Salzgut » et de contribuer ainsi à la préservation et à la promotion de la nature précieuse dans notre pays », déclare Dr. Andreas Bernasconi, directeur du bureau de « Salzgut ».

Focus sur les habitats

Dans le cadre de la cinquième série de subventions, le Conseil des experts de « Salzgut » a approuvé sept nouveaux projets fin avril 2022. Parmi eux, il y a trois idées pour la protection de la nature et du paysage, deux pour la renaturation des cours d’eau et deux autres pour la revalorisation des terres cultivées. « Un grand nombre des projets approuvés mettent l’accent sur la promotion et la création d’habitats de haute qualité et souhaitent les préserver durablement », explique Dr. Benedikt Schmidt, biologiste et président du Conseil des experts. « Cela nous fait plaisir. Car cela montre que la conscience face aux besoins des espèces végétales et animales rares et menacées est grande ». Ainsi, la commune de Muttenz veut favoriser les amphibiens et les reptiles en aménageant des prairies maigres et humides et des structures en pierre dans la région de Riedmatt à Muttenz. Tout particulièrement, elle veut encourager la pie-grièche écorcheur, une espèce d’oiseau typique des surfaces agricoles extensives et riches en structures avec des haies portant des épines. L’association de protection de la nature et des oiseaux d’Erschwil, dans le canton de Soleure, aménage le grenier d’une grange pour différentes espèces de chauves-souris. Et l’organisation régionale « Alpes vivantes » construit à Bex, en collaboration avec des classes d’école, des nichoirs adaptés aux hirondelles de fenêtre et aux martinets noirs. Un autre projet a été approuvé dans le champ d’action des terres cultivées. Les associations « Erlebnisraum Tafeljura » et « Baselbieter Feldscheunen » rénovent l’ancienne grange « Hinderi Egg » au-dessus de Sissach et revalorisent en même temps les environs sur le plan écologique. Benedikt Schmidt est convaincu que ce type d’engagement est pertinent. « Dans notre paysage de plus en plus découvert, des éléments tels que les granges constituent des parties précieuses du paysage culturel et des passerelles écologiques importantes pour les oiseaux, les chauves-souris mais aussi les petits mammifères. Il faut donc préserver ces habitats et les adapter aux besoins de chaque animal », dit-il.

Grand intérêt pour la protection de la nature

Depuis le lancement du Fonds pour la nature fin 2019, le nombre d’initiatives approuvées et soutenues s’élève à 55 (voir graphique). En avril 2022, 24 d’entre elles avaient déjà été mises en œuvre, 27 étaient en cours de réalisation et quatre en cours de planification. Pour la mise en œuvre des 55 projets, des subventions de 1,2 million de francs suisses ont été accordées jusqu’à présent. Le financement du Fonds « Salzgut » est assuré par les Salines Suisses : pour chaque tonne de sel extraite, l’entreprise verse un franc au Fonds pour la nature et remercie ainsi les communes et régions d’extraction.
Bisher geförderte Projekte nach Handlungsfeldern
Un aperçu des projets approuvés peut être consulté sur www.salzgut.ch.

Nouveaux projets

Lors du cycle de financement en avril 2022, les sept projets suivants ont été approuvés par le Conseil des experts :
Protection de la nature et du paysage
  • Revalorisation écologique de la Riedmatt Muttenz (BL) : En créant et en entretenant des prairies maigres et humides ainsi que des structures de haies et de pierres, la commune de Muttenz crée des habitats supplémentaires pour les amphibiens, les reptiles et la pie-grièche écorcheur à proximité immédiate du Riedmattbächli revalorisé et de la zone protégée de Zinggibrunn
  • Adaptation du « Chalchofenschürli » aux besoins des chauves-souris (SO) : L’association de protection de la nature et des oiseaux d’Erschwil aménage le grenier du « Chalchofenschürli », une grange de l’association, pour les chauves-souris et crée ainsi des habitats pour différentes espèces.
  • Aménagement favorable aux hirondelles de fenêtre et aux martinets noirs Bex (VD) : L’organisation régionale « Alpes vivantes » sensibilise la population aux besoins des hirondelles de fenêtre et des martinets noirs. Ensemble avec des classes d’école, elle construit des nichoirs pour ces oiseaux dans la commune de Bex.
Cours d’eau
  • Renaturation des sources en forêt – nouvel habitat pour le Cordulégastre bidenté (AG) : Le Parc jurassien d’Argovie souhaite renaturer et revaloriser les zones de sources altérées dans le canton d’Argovie et créer ainsi de nouveaux habitats, notamment pour le Cordulégatstre bidenté, une espèce de libellule potentiellement menacée à l’échelle européenne.
  • Renaturation dans le Violental (AG) : L’association de protection de la nature d’Olsberg prévoit de renaturer et de revaloriser d’anciennes prairies humides le long du Violenbach et souhaite ainsi promouvoir les axes de mise en réseau bleus dans sa commune.
Terre cultivée
  • Revalorisation écologique de la région Wasserfallen (BL/SO) : La fondation Wasserfallen veut revaloriser la région sur le plan écologique en augmentant la diversité des structures, par exemple en plantant des haies et des bosquets de campagne, en entretenant les lisières de forêt et en créant des biotopes.
  • Granges de champs Tafeljura (BL) : Les associations « Erlebnisraum Tafeljura » et « Baselbieter Feldscheunen » réhabilitent l’ancienne grange « Hinderi Egg » au-dessus de Sissach et préservent ainsi un bien culturel et historique pour la postérité. Afin de revaloriser l’habitat sur le plan écologique, des aides à la nidification et des abris pour différentes espèces animales seront installés et de petites structures aménagées.
Un aperçu détaillé de tous les projets soutenus est disponible sur www.salzgut.ch. D’autres projets peuvent être soumis dès maintenant en ligne via www.salzgut.ch ou par courriel à info@salzgut.ch. Lo prochain délai de soumission est fixé au 10 septembre 2022.
À propos du fonds pour la nature Salzgut Le fonds pour la nature Salzgut des Salines Suisses soutient des projets de protection de la nature, de promotion de la biodiversité et d’éducation environnementale. Il contribue ce faisant à la création et à la conservation de nos ressources naturelles et à la sensibilisation de la population. Le fonds soutient en priorité les projets locaux de communes dans lesquelles les Salines Suisses extraient du sel. Avec le fonds pour la nature Salzgut, les Salines Suisses veulent, au nom de tous les cantons, remercier les communes et les régions qui rendent possible l’approvisionnement fiable et solidaire de toute la Suisse en sel.

Partager cet article sur :

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Articles connexes

Les granges – de petits bijoux pour une nature diversifiée