Aux Salines Suisses, on pendule à vélo !

La 16e édition du challenge bike to work a fait transpirer plus d’un collaborateur des Salines Suisses. En mai et juin derniers, 32 collaborateurs et collaboratrices ont parcouru presque 14 000 kilomètres à vélo pour se rendre au travail. Cette action a contribué non seulement à une meilleure cohésion et condition physique des collaboratrices et collaborateurs mais aussi à promouvoir un mode de déplacement durable.

Stehendes Velo auf einer Landstrasse bei Dämmerung

Chaque année en mai et juin, des amateurs de vélo pédalent jusqu’à leur lieu de travail dans le cadre du challenge bike to work. Cette action, lancée par Pro Velo Suisse, jouit d’une grande popularité. Avec 80 000 participantes et participants de 2800 entreprises ainsi que 22 millions de kilomètres parcourus, l’action a enregistré une année record. Mai Poffet, la cheffe de projet de bike to work, se réjouit de ce développement : « Pour nombre de collaboratrices et collaborateurs, participer à bike to work est une parenthèse rafraîchissante dans le quotidien professionnel et dynamise les équipes. »

Les collaboratrices et collaborateurs des Salines Suisses aussi ont pédalé avec ardeur cette année : 32 pendulaires ont parcouru quelque 14 000 kilomètres par équipes de quatre. Au cours de ces deux mois, les participantes et participants ont consolidé leur santé et renforcé leur esprit d’équipe. Tanguy Quartenoud, directeur de la division RH des Salines Suisses, est enchanté par cette action : « Le challenge bike to work est un succès et nous sommes heureux d’y participer. »

Faire du vélo pour une mobilité respectueuse de l’environnement

En participant à l’action bike to work, les entreprises contribuent non seulement au bien-être et à la cohésion de leurs équipes mais également à la promotion d’une mobilité durable. Les entreprises connaissent l’importance du vélo, aussi soutiennent-elles activement ce mode de déplacement plus respectueux de l’environnement comme alternative à la voiture. Dans le cadre du challenge bike to work, les Salines Suisses ont économisé l’équivalent de 1992 kilogrammes de dioxyde de carbone. ⁠

Tanguy Quartenoud espère que la mobilité sera de plus en plus durable : « Être mobile est indispensable pour participer à la vie. Adopter des modes de déplacement respectueux de l’environnement comme le vélo peut permettre de compenser l’impact environnemental du trafic individuel motorisé. »

Les Salines Suisses s’engagent en faveur d’une mobilité durable et respectueuse de l’environnement. L’objectif pour 2023 est de convaincre encore plus de collaboratrices et de collaborateurs de participer au challenge bike to work et de battre un nouveau record de distance.

Partager cet article sur :

Vos interlocuteurs

Dr. Urs Ch. Hofmeier

Directeur général

Tél. +41 61 825 51 51
urs.hofmeier@saline.ch

Carlo Habich

Délégué pour l’exploration et la durabilité

Tél. +41 61 825 51 51
carlo.habich@saline.ch

Saline.ch sur les réseaux sociaux

Articles connexes

Une « station-service de sel » pour l’approvisionnement hivernal